Portage salarial : Définition, avantages et inconvénients

Portage salarial

Les travailleurs indépendants sont à la recherche d’une certaine sécurité sociale et financière. C’est aussi bien le cas chez les salariés qui ont à cœur d’entreprendre une activité pour leur compte tout en maintenant le statut de salarié. Ce sont ces types de travailleurs qui sont séduits par le portage salarial. Une nouvelle figure d’emploi qui depuis quinze ans, ne cesse de croître en France avec à son compte plus de 90 000 salariés portés.

Le portage salarial : qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’un système d’organisation du travail au sein duquel une entreprise recrute un professionnel possédant une activité indépendante, mais ne désirant pas détenir sa propre société, ni travailler de façon illégale. Ce qui ramène à une relation contractuelle entre 03 parties à savoir : l’agence recruteuse, un consultant porté et la clientèle qui bénéficiera de la prestation de ce dernier. Vis-à-vis des autres statuts, celui-ci se démarque par l’alliance salariat-indépendance.

Dans un portage salarial, 03 types de conventions peuvent être élaborés entre les parties.

  • Un contrat de travail : se réalise entre le consultant et l’entreprise de portage et respecte les mêmes clauses qu’une convention salariée traditionnelle.
  • Un contrat de portage : c’est un accord entre le consultant et l’entreprise sur les conditions servant de base pour leur relation. Il fait également mention de la caisse de retraite à laquelle le salarié sera affilié, le contrat collectif et autres.
  • Un contrat de mission : élaboré par l’entreprise, il rassemble les clauses d’exécution du travail par le prestataire de services à l’endroit du client.

Une entreprise de portage salarial : qu’est-ce que c’est ?

Elle se présente comme le recruteur d’un professionnel qualifié qui tient à son autonomie et qui de ce fait accompli ses tâches de manière indépendante. Au même instant, elle est une prestataire de services qui suit l’expert pour l’évolution de son activité tout en le laissant exécuter ses obligations de façon autonome.

C’est en 1980 que les premières entreprises de portage salarial ont vu le jour. Dès lors, elles ont connues une évolution non-négligeable jusqu’à connaître des réglementations à ce jour. Ce qui les oblige au respect des normes imposées par le législateur pour continuer légalement leur exercice.

Quel est le mode de fonctionnement de ce système ?

Il importe de savoir en premier lieu qu’il s’agit d’un système qui rassemble tous les profils à savoir les jeunes diplômés, les cadres en reconversion, les experts en consultation, les retraités, etc. Le système de portage salarial fonctionne sur des bases plutôt simples :

  • Un salarié porté travail en toute autonomie sur l’ensemble des services à lui confier par l’entreprise cliente : le caractère de la tâche, son délai d’exécution et son coût.
  • Le salarié porté vis-à-vis du client peut signer un contrat de prestation et avec la société de portage salarial, il a une convention de travail (CDD ou CDI).
  • Il revient à l’entreprise de facturer les honoraires qu’il faut au client en fonction de la mission demandée pour après mettre en place le bulletin de paie du consultant.

Il s’agit d’un système de fonctionnement qui n’est pas du tout éloigné de celui que peut avoir un salarié traditionnel. Compte tenu de cela, le travailleur perçoit mensuellement une fiche de paie selon sa facturation.

Quels sont les objectifs du portage salarial ?

Si autrefois, l’on était obligé à se conformer à seulement deux formes de travail (salarié ou entrepreneur), il faut dire que ce n’est plus le cas. Le monde professionnel a bien évolué en laissant une troisième option aux travailleurs. Celui de travailler autrement tout en bénéficiant des avantages sociaux en tant que salarié et en jouissant de l’indépendance entrepreneuriale.

Pour le créateur d’entreprise

Pour ce dernier, le portage salarial peut se présenter comme une solution idéale pour expérimenter un projet professionnel en limitant les risques. Il ressort de ce système des avantages comme :

  • La possibilité d’évaluation du marché ;
  • Le bénéfice d’une garantie financière plus importante ;
  • La constitution d’un carnet d’adresses, d’un réseau ;
  • Se soustraire de la prise en compte de la gestion administrative.

En effet, si vous êtes un porteur de projet en veste de salarié porté, vous avez la possibilité avec le portage salarial de démarcher les clients et accomplir des missions qui vous permettront de vous entraîner. Ainsi, avec cette expérience, vous aurez les compétences nécessaires pour passer au stade supérieur qui est celui de la création de votre propre entreprise. Entre autres, vous avez la possibilité de vous focaliser sur votre projet et laisser la société de portage vous employant se charger de la paperasse administrative. Surtout si vous n’êtes pas un adepte de ces tracasseries.

Pour les travailleurs indépendants

Le portage salarial se présente comme une solution idéale pour concilier les avantages sociaux et l’indépendance. Vous vous retrouvez dans un monde où vous êtes entrepreneur et en même temps salarié. Vous bénéficiez d’un régime général où vous aurez accès aux congés payés, aux arrêts maladie, à une assurance chômage ou à une cotisation retraite. Tout ceci en combinaison avec votre liberté de travail autonome ne vous fera que du bien.

Pour le retraité

Si une fois à la retraite après avoir fait des années de fonction en tant qu’employé classique, vous désirez toujours exceller sur le plan professionnel avec de nouveaux projets, le portage salarial est pour vous le meilleur moyen. Celui de cumuler votre pension de retraite avec des revenus futurs qui proviendront de votre travail en tant que consultant porté.

En effet, les retraités ou les préretraités sont les profils les plus privilégiés par les sociétés de portage. La raison est toute simple : ils mettront leur expérience et expertise au service de la cause commune. Entre autres, il faut rappeler qu’à part le fait de pouvoir cumuler de l’argent, ces derniers ont la chance de terminer leur carrière de manière plus souple. Ils ont non-seulement le choix de leur mission, mais aussi, la décision tarifaire leur revient.

Pour le jeune diplômé

Il n’est pas aisé de trouver du boulot avec un nouveau diplôme et sans aucune expérience professionnelle. Le portage salarial s’annonce donc comme une opportunité pour tous les jeunes diplômés. Avec la souplesse qui caractérise ce système, ils ont la chance de se construire et de faire des rencontres qui pourront les aider dans le futur. Ils se soustraient en quelques sortes des formalités administratives qu’ils devaient subir avant d’entrer dans la vie active.

Pour le demandeur d’emploi

Il cumule ses allocations chômage avec un salaire. En effet, ce dernier a la possibilité grâce au portage salarial d’effectuer une réorientation professionnelle, mais en gardant ses avantages Pôle Emploi. Ce cumul salaire et ARE (Aide au Retour à l’Emploi) se calcule comme suit : 70 % de la rémunération obtenue est dégagée du montant de base de l’ARE. Ce qui revient à un supplément de salaire très intéressant.

En portage salarial : quels sont les types de contrat de travail qui peuvent être signés ?

Ils sont au nombre de deux (CDD et CDI) et se caractérisent différemment par leur délai ainsi que leurs modes de fin.

Le CDD

Le contrat à durée déterminée est renouvelable deux fois dans ce système. Ceci dans un délai de 1 an et demi (18 mois). Quant à son arrêt, il se termine sur accord des parties ou de manière tacite. Cette convention est dans la plupart des cas, réservée pour les activités de courte durée qui ne déboucheront pas sur un résultat visible en continu.

Le CDI

Un contrat à durée indéterminée dans un portage salarial est requis de façon spécifique lorsque le consultant ou l’employé porté dispose d’un nombre important de clients ou/et lorsqu’il possède une once de visibilité sur son activité. Il comptabilise un nombre important de ruptures et se présente avec un caractère beaucoup plus flexible.

Quels sont les avantages et inconvénients de ce système ?

Ceux qui font l’option du portage salarial savent qu’ils doivent s’attendre non-seulement à des avantages, mais aussi à des inconvénients. Ainsi, ils bénéficient de :

  • Une gestion administrative simplifiée ;
  • Un statut sécurisé ;
  • Avantages sociaux et financiers ;
  • Un droit à la formation ;
  • Un suivi business ;
  • Une facilité à obtenir des prêts auprès des institutions financières.

En revanche, ils font face à des problèmes comme :

  • La non-accessibilité à l’ensemble des formes de métiers professionnels ;
  • La fixation d’un taux journalier moyen (chiffre d’affaires) à 300 euros pour exercer ;
  • Des frais de gestion élevés à savoir 05 voire 10 % du chiffre d’affaires généré.
4.8/5 - (6 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.