L’OPE présente les résultats 2014 du volet « Salariés » du baromètre OPE de la conciliation entre vie professionnelle, vie personnelle et familiale

Le 10 juin 2014, Jérôme Ballarin a présenté les résultats 2014 du Volet « Salariés » du Baromètre OPE de la conciliation entre vie professionnelle, vie personnelle et familiale, en présence de Laurence Rossignol, Secrétaire d’Etat chargée de la Famille, des Personnes âgées et de l’Autonomie et avec la participation de François Fondard, Président de l’UNAF et de Guillemète Leneveu, Directrice générale de l’UNAF. Le Volet « Salariés » du Baromètre OPE est réalisé en partenariat avec l’UNAF.

525e0ca51fbc72d487af1226068bcc29_head

Pour l’édition 2014, ce Baromètre s’élargit aux thématiques de l’équilibre des temps de vie.

Ce nouveau Baromètre explore les attentes des salariés en termes de conciliation entre vie professionnelle, vie personnelle et familiale. Il apporte des éclairages nouveaux sur le sentiment de manque de temps, l’utilisation du temps libre, l’implication des employeurs ou encore le présentéisme.

Cette enquête a été réalisée en ligne du 11 au 18 avril 2014, par l’Institut Viavoice, auprès d’un échantillon de 1 003 salariés représentatif des salariés résidant en France métropolitaine.

Sur le plan national, le Volet Salariés du Baromètre 2014 met en lumière 5 enseignements clés :

89 % des salariés considèrent que l’équilibre des temps de vie est un sujet de préoccupation « important » voire « très important ».

72 %, des salariés disent « manquer de temps » au quotidien.

69 % des salariés considèrent que leur employeur « ne fait pas beaucoup de choses » pour les aider à équilibrer leurs temps de vie.

89 % des salariés estiment que les aider à mieux équilibrer leur temps de vie pourrait avoir un impact important sur la performance économique de l’entreprise.

Un quart des salariés indique que leur entreprise valorise le temps de présence au détriment de l’efficacité dans la réalisation du travail.

Les mesures les plus demandées tournent majoritairement autour de l’organisation du travail :

Souplesse des modalités et des horaires de travail (38 %)

Possibilité d’aménager les horaires de travail en fonction des contraintes parentales (36 %)

Horaires et charge de travail raisonnables pour les collaborateurs (33 %)

Règles simples de vie quotidienne de type « éviter les réunions tôt le matin ou tard le soir » (27 %).

Focus « Famille »

Qu’ils soient parents ou non, les salariés plébiscitent deux mesures familiales : les mutuelles favorables aux familles (43%) et la possibilité d’aménager les horaires de travail en fonction des contraintes parentales (36%). Certains salariés ont des besoins plus spécifiques selon leur situation familiale :

Pour les parents d’enfants en bas-âge et en maternelle, des solutions de garde (32%, et 22%) ;

Pour les parents d’enfant en primaire, des congés parentaux sans impact sur l’évolution professionnelle (18%) ;

Pour les parents d’ados, des CESU (21%) ;

Pour les familles monoparentales, des congés familiaux rémunérés (33%) ;

Pour les aidants familiaux, un ensemble de mesures prenant en compte leur situation (entretien spécifique avec leur responsable par exemple).

Ces besoins sont liés au sentiment de manque de temps, d’autant plus important chez les parents d’enfants en bas-âge (85%), les femmes (78%), les aidants familiaux (78%). De fait, les salariés parents et les aidants familiaux semblent davantage souffrir du présentéisme exigé par leur entreprise.

Contact presse

Valérie Pérès – Tél : 06 .11.73.71.86 – e-mail : valerie.peres@vpconseil.com

Pour toute information complémentaire

Catherine Boisseau Marsault – Tél : 01.75.43.67.76 – e-mail : cbm@observatoire-equilibre.com

Documents ou liens utiles :

Volet Salariés 2014 Télécharger (PDF 419.63 Kb)